danse

Diplôme d’Etat en 400H

 

Responsable pédagogique du dispositif : Maurice Courchay

Intervenants principaux : Rosine Nadjar, Sylvain Richard, Mohamed Ahamada, Christian Grimault, Sylvie Tessier, Edwige Audon, Cathy Cambet, Marie-France Bouvre, Maurice Courchay

Validation des acquis de la formation : Epreuves terminales par jury nommé par le Ministère de la culture et de la communication (MCC)

Dispositifs mobilisables : Plan de formation, CIF, DIF, CPF, …

Financements mobilisables : OPCA, Uniformation, AFDAS, CNFPT, …

 

Présentation

La préparation en 400h (un semestre) aux épreuves de pédagogie de la danse contemporaine constitue le point final pour l’obtention du Diplôme d’Etat de professeur de danse.

C’est un dispositif spécifique à destination des artistes chorégraphiques intermittents du spectacle ou bénéficiant de l’équivalence de l’examen d’aptitude technique et des trois premières UV (Unités de Valeur) constitutives du Diplôme d’état.

Le livret de formation rendant accessible le dispositif de formation est à demander à la DRAC (Direction Régionale des Affaires Culturelles), service Musique et Danse, de la région du domicile du stagiaire. Ce livret sera ouvert après étude du dossier et sur présentation des pièces justificatives requises dans les deux mois qui suivent la demande. Le parcours artistique du postulant doit être en adéquation avec l’option « Danse contemporaine ».

Ce parcours de formation vise à permettre, aux artistes chorégraphiques qui le souhaitent, de faire le point sur les compétences dont ils disposent afin de mettre celles-ci en perspective et de les enrichir des compétences spécifiques nécessaires à la transmission d’une pratique artistique référencée.

Objectifs

Objectifs du programme de formation à partir de la pratique dansée des stagiaires :

  • Maîtrise des processus d’apprentissage en fonction de l’âge et du niveau des élèves (de l’éveil à la danse des tout petits aux classes supérieures de perfectionnement) ;
  • Approche de la progression pédagogique ;
  • Maîtrise des rapports avec la musique ;
  • Analyse fonctionnelle du corps dans le mouvement dansé ;
  • Eléments de réflexion sur la transmission d’une technique corporelle et artistique ;
  • Formation pratique dans le cadre de mises en situation pédagogiques.

La formation se déroule les lundi, mardi, mercredi et jeudi dans un ambitus horaire allant de 9h à 18h de septembre 2018 à fin janvier 2019.

contenus de formation

A – Maîtrise des processus d’apprentissage en fonction de l’âge et du niveau des élèves

  • Éveil (4 à 6 ans)

Capacité à favoriser chez l’élève la découverte personnelle d’éléments simples et capacité à utiliser le jeu et à stimuler la créativité pour faciliter l’expression artistique et corporelle.

  • Initiation (6 à 8 ans)

A partir de la poursuite du développement des aptitudes créatrices et de la sensibilité, capacité à aider l’élève à construire sa maîtrise corporelle, introduction des premiers éléments fondamentaux constitutifs des techniques de danse.

* Développement technique spécifique à chaque option (à partir de 8 ans)

Acquisition des outils fondamentaux généraux et spécifiques permettant l’émergence et le développement des aptitudes corporelles et artistiques.

B – Approche de la progression pédagogique

  • Objectifs, moyens modes d’évaluation
  • Élaboration d’un programme
  • Construction d’un cours

C – Maîtrise des rapports avec la musique

Capacités à maîtriser dans les différents niveaux les relations danse-musique étudiées dans le programme de l’unité de formation musicale.

  • Éveil (4 à 6 ans) : Exercices mettant en relation la voix, le corps et l’instrument (petite percussion) par des activités sonores favorisant l’écoute de soi et des autres.
  • Initiation (6 à 8 ans) : Développement de ces activités, notamment la traduction corporelle de la musique, produite ou écoutée, grâce à une perception auditive plus affinée, intégrant les composantes de la musique.
  • Développement technique spécifique à chaque option (à partir de 8 ans)

Prise de conscience du langage corporel et de sa technique, liée à l’écoute musicale conduisant à une interprétation sensible.

Capacités à développer un cours en collaboration avec un au des musiciens.

Capacités à utiliser les rapports élémentaires de la danse et de la musique : pléonasme – écho, contrepoint – indépendance – silence.

D – Analyse fonctionnelle du corps dans le mouvement dansé

Application des connaissances d’anatomie et de physiologie aux mouvements spécifiques de la danse chez l’enfant et chez l’adulte :

  • le centre de gravité et de l’équilibre
  • le placement et la mobilité du bassin
  • l’appui du pied au sol
  • l’enroulement, l’inclinaison et la torsion de la colonne vertébrale
  • la rotation articulaire (en dehors – en dedans – parallèle)
  • l’ouverture
  • la tenue des bras et leur mobilité
  • le plié
  • la jambe d’appui
  • le relevé
  • le saut
  • l’élévation de la jambe

Une analyse fonctionnelle doit donner aux professeurs la possibilité de repérer les difficultés majeures de l’élève et d’y remédier.

L’approche de la pathologie doit permettre aux professeurs de remplir un rôle de prévention et de dépistage afin de diriger l’élève vers le spécialiste autorisé.

Ces capacités supposent l’acquisition de connaissances spécifiques fondamentales relevant des domaines de la neuropsychologie, de l’anthropologie et de la sociologie.

E – Éléments de réflexion sur la transmission d’une technique corporelle et artistique

* Connaissance du développement neuro-psychomoteur de l’enfant et de l’adolescent

* Connaissances élémentaires de neurophysiologie et psychophysiologie du comportement moteur:

  • Domaine de la perception, sensation psychomotrice,
  • Image du corps, schéma corporel,
  • Habileté et capacité motrices, rapport entre efficacité motrice et finalité artistique.

* Savoir adapter ses connaissances à des groupes de niveau de pratique différents et à des publics variés.

Les différentes composantes de la formation mentionnées aux A, B, C, D, E, trouvent leur prolongement dans la pédagogie de l’apprentissage technique figurant au F ci-après.

F – Formation pratique : mises en situation et tutorat

Dans les établissements d’enseignement spécialisés publics, associatifs ou privés, auprès d’un ou plusieurs professeurs diplômé ou dispensés du diplôme d’état aux fonctions de professeur. Sous forme de mise en situation pédagogique (avec des élèves de différentes tranches d’âges) dans le cadre de la formation.

Cette formation, a pour but de mettre les stagiaires en situation pédagogique.

 G- Cours techniques, ateliers, rencontres artistiques

En lien avec le milieu professionnel de la danse, ces cours, ateliers et rencontres visent à permettre aux stagiaires de faire le lien permanent entre la dimension théorique, pédagogique et artistique.

 E- Mémoire

  • Réalisation d’un mémoire en vue d’initier les stagiaires aux premiers principes de la recherche
  • Relier sa sensibilité et ses centres d’intérêt avec son projet professionnel artistique et pédagogique

Toute personne susceptible de relever du dispositif est invitée à contacter l’équipe du Pont Supérieur pour étudier la faisabilité de son inscription.

Contact : Fanny Sicard  02 40 89 94 71 // danse@lepontsuperieur.eu