danse

Diplôme d’Etat de professeur de danse – deuxième année

Options danse contemporaine et danse jazz

 

programme pédagogique 2018-2019

Prérequis : Etre titulaire de l’EAT et des UV théoriques (Musique, Histoire de la Danse, Anatomie Physiologie)

Le livret de formation faisant foi

Dates de début de formation :

Rentrée administrative : 6 Septembre 2017

Début des cours : 7 Septembre 2017

Période des épreuves :

UV pédagogie jazz : du 17 au 21 juin 2019

UV pédagogie danse contemporaine : du 24 au 28 juin 2019

Date de fin : 28 juin 2019

Nombre d’heures de formation : 600h en 2ème année

Durée hebdomadaire :

Formation à temps plein,  18/20 heures en moyenne. Le travail personnel est important tant sur le plan quantitatif que qualitatif

Cours les lundis, mardis, mercredi matins et certains mercredis après-midi, jeudis, vendredis  entre 9h00 et 18h00 (modifications exceptionnelles possibles).

Certains projets artistiques qui jalonneront le parcours de formation peuvent impliquer des déplacements en France ou à l’étranger.

IL EST NECESSAIRE D’AVOIR UN PASSEPORT EN COURS DE VALIDITE DES LA RENTREE DE SEPTEMBRE

Période de stage (tutorat pédagogique) :

  • Du 29 Janvier 2018 au 24 Février 2018

Lieu de la formation : Le Pont Supérieur, Nantes

Contenus de formation

A – Maîtrise des processus d’apprentissage en fonction de l’âge et du niveau des élèves

  • Éveil (4 à 6 ans)

Capacité à favoriser chez l’élève la découverte personnelle d’éléments simples et capacité à utiliser le jeu et à stimuler la créativité pour faciliter l’expression artistique et corporelle.

  • Initiation (6 à 8 ans)

A partir de la poursuite du développement des aptitudes créatrices et de la sensibilité, capacité à aider l’élève à construire sa maîtrise corporelle, introduction des premiers éléments fondamentaux constitutifs des techniques de danse.

* Développement technique spécifique à chaque option (à partir de 8 ans)

Acquisition des outils fondamentaux généraux et spécifiques permettant l’émergence et le développement des aptitudes corporelles et artistiques.

B – Approche de la progression pédagogique

  • Objectifs, moyens modes d’évaluation
  • Élaboration d’un programme
  • Construction d’un cours

C – Maîtrise des rapports avec la musique

Capacités à maîtriser dans les différents niveaux les relations danse-musique étudiées dans le programme de l’unité de formation musicale.

  • Éveil (4 à 6 ans) : Exercices mettant en relation la voix, le corps et l’instrument (petite percussion) par des activités sonores favorisant l’écoute de soi et des autres.
  • Initiation (6 à 8 ans) : Développement de ces activités, notamment la traduction corporelle de la musique, produite ou écoutée, grâce à une perception auditive plus affinée, intégrant les composantes de la musique.
  • Développement technique spécifique à chaque option (à partir de 8 ans)

Prise de conscience du langage corporel et de sa technique, liée à l’écoute musicale conduisant à une interprétation sensible.

Capacités à développer un cours en collaboration avec un au des musiciens.

Capacités à utiliser les rapports élémentaires de la danse et de la musique : pléonasme – écho, contrepoint – indépendance – silence.

D – Analyse fonctionnelle du corps dans le mouvement dansé

Application des connaissances d’anatomie et de physiologie aux mouvements spécifiques de la danse chez l’enfant et chez l’adulte :

  • le centre de gravité et de l’équilibre
  • le placement et la mobilité du bassin
  • l’appui du pied au sol
  • l’enroulement, l’inclinaison et la torsion de la colonne vertébrale
  • la rotation articulaire (en dehors – en dedans – parallèle)
  • l’ouverture
  • la tenue des bras et leur mobilité
  • le plié
  • la jambe d’appui
  • le relevé
  • le saut
  • l’élévation de la jambe

Une analyse fonctionnelle doit donner aux professeurs la possibilité de repérer les difficultés majeures de l’élève et d’y remédier.

L’approche de la pathologie doit permettre aux professeurs de remplir un rôle de prévention et de dépistage afin de diriger l’élève vers le spécialiste autorisé.

Ces capacités supposent l’acquisition de connaissances spécifiques fondamentales relevant des domaines de la neuropsychologie, de l’anthropologie et de la sociologie.

E – Éléments de réflexion sur la transmission d’une technique corporelle et artistique

* Connaissance du développement neuro-psychomoteur de l’enfant et de l’adolescent

* Connaissances élémentaires de neurophysiologie et psychophysiologie du comportement moteur:

  • Domaine de la perception, sensation psychomotrice,
  • Image du corps, schéma corporel,
  • Habileté et capacité motrices, rapport entre efficacité motrice et finalité artistique.

* Savoir adapter ses connaissances à des groupes de niveau de pratique différents et à des publics variés.

Les différentes composantes de la formation mentionnées aux A, B, C, D, E, trouvent leur prolongement dans la pédagogie de l’apprentissage technique figurant au F ci-après.

F – Formation pratique : mises en situation et tutorat

Dans les établissements d’enseignement spécialisés publics, associatifs ou privés, auprès d’un ou plusieurs professeurs diplômé ou dispensés du diplôme d’état aux fonctions de professeur. Sous forme de mise en situation pédagogique (avec des élèves de différentes tranches d’âges) dans le cadre de la formation.

Cette formation, a pour but de mettre les stagiaires en situation pédagogique.

 G- Cours techniques, ateliers, rencontres artistiques

En lien avec le milieu professionnel de la danse, ces cours, ateliers et rencontres visent à permettre aux stagiaires de faire le lien permanent entre la dimension théorique, pédagogique et artistique.

 E- Mémoire

  • Réalisation d’un mémoire en vue d’initier les stagiaires aux premiers principes de la recherche
  • Relier sa sensibilité et ses centres d’intérêt avec son projet professionnel artistique et pédagogique