l’établissement

Le Pont Supérieur : votre école supérieure

Le Pont Supérieur – pôle d’enseignement supérieur spectacle vivant Bretagne-Pays de Loire – est un établissement public de coopération culturelle qui réunit l’État/Ministère de la Culture, les régions Bretagne et Pays de la Loire, la métropole de Brest, les villes de Nantes, Rennes et Angers ainsi que les Universités de Nantes, Rennes 2 et Angers.

École de formation supérieure – labellisée Erasmus + et accréditée par le Ministère de la Culture – Le Pont Supérieur est inscrit dans le réseau des 99 établissements de l’Enseignement Supérieur Culture qui accueille plus de 36 000 étudiants (architecture et paysage, arts plastiques, spectacle vivant, cinéma/audiovisuel et multimédia, patrimoines) dont 3 400 en danse et en musique.

L’établissement accueille en formation supérieure les musiciennes et musiciens des musiques actuelles, des musiques traditionnelles des aires culturelles bretonnes et celtiques, les instrumentistes/chanteurs des répertoires classique à contemporain. Il forme au Diplôme National Supérieur Professionnel (DNSP) de musicien adossé à la licence de musicologie de l’Université de Rennes 2 et au Diplôme d’État (DE) de professeur de musique par les trois voies d’obtention (formation initiale, continue, VAE). Le Pont Supérieur a ouvert en 2018, avec l’Université de Bretagne Occidentale (UBO), un Master unique en France « Arts de la Scène et spectacle vivant, mention Artiste des musiques traditionnelles » co-accrédité par le Ministère de la Culture et celui de l’Enseignement Supérieur de la Recherche et de l’Innovation.

En danse, Le Pont Supérieur propose une formation en deux ans au Diplôme d’État (DE) de professeur de danse (jazz, classique et contemporain), une formation à l’Examen d’Aptitude Technique (EAT) prérequis pour l‘entrée en formation au DE de professeur de danse, ainsi qu’une offre régulière de formation continue. Une attention particulière est portée au développement de liens avec artistes et structures au plan national et international.

La relation avec le milieu professionnel est un axe majeur du projet de l’établissement. L’interrégion étant particulièrement riche dans tous les domaines du spectacle vivant, Le Pont Supérieur développe des partenariats multiples au service des étudiantes et étudiants : résidences, mises en situation, expérimentations… 

Le travail collectif comme interdisciplinaire, à la fois dans le croisement des esthétiques musicales et dans le développement des collaborations pédagogiques et artistiques danse/musique, constitue un autre marqueur de ses formations.

À l’appui d’une inscription territoriale identitaire forte, Le Pont Supérieur en musique dispose d’une offre reconnue en matière de musiques traditionnelles, dont les modalités de production et de transmission spécifiques enrichissent la formation de l’ensemble des étudiantes et des étudiants.

Enfin, Le Pont Supérieur développe des activités de recherche sur l’art, sa transmission et ses liens avec la formation, attentif à sa présence active et son inscription dans les réseaux internationaux (Erasmus, AEC).

Exigence artistique, croisements des parcours, des esthétiques et des disciplines, expérimentation et recherche, articulation avec le milieu professionnel interrégional et international, sont les fondamentaux du projet du Pont Supérieur. Dans le cadre des priorités fixées par le Ministère de la Culture en matière d’égalité, Le Pont Supérieur est engagé dans la diffusion d’ une culture de l’égalité auprès des étudiants des deux sexes, de l’ensemble des équipes administrative, pédagogique, artistique et de ses partenaires pour  lutter contre les stéréotypes et ouvrir le champ des carrières.

Grâce à une équipe de plus de deux cents formateurs, à ses nombreux partenariats avec les structures artistiques et culturelles de son territoire inter-régional, Le Pont Supérieur vise l’obtention des diplômes dans une juste articulation avec les débouchés professionnels ; il se veut  un lieu d’expérimentations et de recherche dont l’enjeu est de transmettre et d’inventer un rapport sensible au monde, un lieu qui permette à chaque étudiante et étudiant d’y développer sa singularité, tout en se constituant ses propres outils au cours de ses apprentissages.