la recherche

Rencontres Transmettre 2018

Arts, altérités, mobilités

Journées professionnelles de réflexion et de recherche artistiques, les Rencontres Transmettre 2018 auront lieu les 29 et 30 mars au TU-Nantes. 

Rencontres Transmettre 2016

Transmettre 2016

Transmettre l’art, transmettre la liberté : mythe ou réalité ?

 

D’un côté, le monde de l’école en appelle de plus en plus aux artistes comme « recours éducatif» ; les politiques éducatives et culturelles elles-mêmes, depuis une bonne trentaine d’années, ont ouvert la porte des écoles à l’art et aux artistes, et font de cette ouverture l’un des vecteurs du « changement» dans l’école. De l’autre côté, l’intérêt que les artistes et les institutions artistiques portent désormais à l’éducation ne cesse de croître, au point d’envisager l’intervention éducative comme l’une des dimensions possibles du « statut » et de la fonction de l’artiste dans la cité, et de faire des activités pédagogiques ou de médiation un enjeu déterminant dans le processus de la production artistique et de constitution d’une éthique démocratique. La formation des artistes, des formateurs en art et des professionnels du spectacle vivant s’inscrit pleinement dans ce mouvement. ARFAE et les Rencontres TRANSMETTRE 2016 se situent à l’intersection de ces deux mouvements en observant cette zone de « croisement » entre le monde de l’art et celui de l’éducation.

 

Rencontres Transmettre 2013

TRANSMETTRE 2013

Explorer les questions de la transmission,
Interroger la place de l’artiste dans la société,
Ouvrir un chantier de recherche en art

 

Etablissement d’enseignement supérieur artistique, le Pont Supérieur forme des interprètes et des pédagogues dans les domaines de la danse et de la musique, en formation initiale ainsi qu’en formation professionnelle continue. C’’est pourquoi les problématiques de la transmission sont doublement au cœur de ses préoccupations, à la fois dans son fonctionnement pédagogique au quotidien comme au centre de ses réflexions artistique et politiques sur le métier de l’artiste aujourd’hui.

Évoquer la transmission dans le champ de l’art, c’est nécessairement réfléchir au rapport entre l’artiste et les publics, c’est porter un regard sans cesse renouvelé sur la relation qui se noue entre l’artiste et « les apprentis »  de l’art,  c’est questionner les liens entre l’artiste et les différentes dimensions de la Cité, culturelles, économiques, sociales, politiques… 

C’est au fond interroger la place de l’artiste dans la société.

Les rencontres TRANSMETTRE 2013 ouvriront les débats sur ces différentes questions et constitueront ainsi le TEMPS 1 du partenariat qui s’engage entre Le Pont Supérieur, structure d’enseignement supérieur spectacle vivant, et l’Université de Nantes forte de toutes ses compétences, notamment dans les champs des sciences de l’éducation et de la culture. Ce partenariat, à la manière d’un pont jeté entre les deux établissements, se nomme recherche  en art et il a pour ambition de faire se rejoindre des pratiques différentes afin qu’elles s’enrichissent et se fertilisent mutuellement. Ainsi, ces premières journées permettront des échanges  à 360° sur la transmission de l’art. Parallèlement des expérimentations « en vraie grandeur » s’initient sur le campus nantais, mais aussi en partenariat avec le Quartier de la Création à Nantes, prochainement avec l’Université d’Angers, à partir de la rencontre d’étudiants en cursus de Diplôme d’Etat de professeur de danse et des étudiants en Master de sciences de l’éducation, qu’il s’agisse de parcours croisés d’enseignement ou de mises en situations artistiques et pédagogiques, assorties d’observation et d’analyse.

Les rencontres TRANSMETTRE suivantes, en 2014 ou en 2015, témoigneront de ces expérimentations qui viendront enrichir le dispositif de recherche. Ainsi, ce processus créatif croisé qui réfléchit sur l’art tout en menant des expérimentations en vraie grandeur – car l’art est recherche – , qui croise et féconde les pensées, nourrit un enjeu majeur pour le Pont Supérieur, celui de la recherche. Que les partenaires universitaires en soient remerciés.